Mara

Je me prépare dans le vestiaire. J'enfile mes rollers afin de prendre mon service dans le restaurant Rollers Coffee.
Je commence à servir les clients quand, tout à coup, je vois mon père. Je le fuis depuis maintenant trois ans parce qu'il m'a battu pendant de longues années.
Je pars derrière dans les cuisines mais il me suit. Je m’enfuis par la porte de secours mais il me rattrape. Il me choppe par le bras et me force à monter dans sa voiture.
Il m’oblige à poser pour un photographe. Il m’oblige des fois à faire des choses avec le photographe pour gagner plus d’argent… L’argent n’est pas pour moi mais pour lui, pour son alcool. Je suis brune, cheveux courts. J’ai les yeux marron, le teint pâle, je suis maquillée. Je suis allongée au sol, je pose devant le photographe. Je suis habillée avec des sous-vêtements noirs et un blazer. Le magazine pour lequel je pose s’appelle FIRE. C'est un magazine pour les femmes.
« J’ai froid, je veux me rhabiller ! »
Après la séance photo, je me rhabille et je rentre chez moi. Mon père est assis à moitié endormi. Je prends la batte de baseball dans l’entrée et lui frappe la tête. Je le ligote et le torture. Je lui casse les deux poignets avec un marteau pendant trois heures. Je le laisse crever et je m’enfuis.

Laura Schweitzer